Blog

Parcours d’entrepreneur : Nicolas Piatkowski des Geeks des Chiffres

Quel est le visage de l’entrepreneur en France aujourd’hui ?

Si l’on s’en réfère à la presse business : il est jeune, diplômé d’une grande école et à la tête d’une startup qu’il a créée après avoir quitté un cabinet de conseil en stratégie. Son super-pouvoir, c’est la levée de fonds. Son talon d’Achille… la rentabilité.

Un startupper est un entrepreneur mais tous les entrepreneurs ne sont pas des startuppers.

La force de l’entrepreneuriat c’est justement qu’il est ouvert à tous. C’est dans l’action que nous faisons nos preuves. Il n’y a pas UN modèle de business comme il n’y a pas UN modèle d’entrepreneur.

 Le mot qui dépeint le mieux l’entrepreneuriat pour moi c’est le mot DIVERSITÉ.

 La diversité est notre richesse. Nous devons la préserver et la mettre en avant.

Derrière chaque entreprise qui se monte, il y a une histoire, des rêves, un parcours et toujours un entrepreneur inspirant. Pourtant les entrepreneurs qui ne lèvent pas de fonds sont peu présents dans la presse. Personne pour mettre en avant leurs combats, leurs actions et les emplois qu’ils créent…

 J’avais envie de remettre cette diversité à l’honneur et de montrer tous les visages de l’entrepreneuriat à travers cette série d’interviews qui commence aujourd’hui avec Nicolas Piatkowski le fondateur des Geeks des Chiffres.

 

Avec Nicolas nous avons un point commun pas commun : nous aimons les chiffres et nous avons envie de les faire aimer aux autres. En 2014, Nicolas a co-fondé Nisop, un organisme de formation en comptabilité et gestion qui a depuis évolué pour devenir une plateforme de formation en ligne : Les Geeks des Chiffres.

 

Qui es-tu Nicolas ?

Je suis Nicolas et je suis le fondateur des Geeks des Chiffres. Longtemps je n’ai pas su ce que j’allais faire de ma vie… A l’école j’étais abonné au dernier rang, pas très intéressé par les études. Et puis à 20 ans, j’ai perdu un proche. Cette épreuve m’a fait réaliser que la vie était courte et que je devais plus la gâcher.

Alors j’ai pris mes études en main et je me suis inscrit en cursus d’expertise comptable. Même si je me suis ennuyé, j’ai persévéré et je suis allé au bout de mon parcours pour rentrer dans le monde du travail.

Malheureusement dans le monde du travail aussi, je me suis ennuyé. En 5 ans, j’ai eu 5 postes. Je n’étais pas à ma place et j’avais envie de faire quelque chose qui ait vraiment du sens. J’ai donc choisi la voie de l’entrepreneuriat.

C’était une idée que j’avais en tête depuis l’adolescence. A l’époque, j’avais vu un reportage dans Capital sur un entrepreneur français parti en Chine et je m’étais dit : « c’est ça que je veux faire ». J’ai pu réaliser cette envie une dizaine d’année plus tard.

 

 

Comment se sont passés les débuts de ton entreprise ?

Après avoir quitté mon emploi, je me suis retrouvé sans aucun revenu. Je n’avais pas le choix, je devais tout de suite gagner de l’argent. J’ai mis une annonce sur Leboncoin en proposant de donner des cours de comptabilité. En 30 jours, j’ai gagné 3000 €. Cela m’a permis de confirmer qu’il y avait un marché pour mon produit.

J’ai décidé d’industrialiser mon approche et de créer un organisme de formation. Tout a marché très vite. Nous avons trouvé la bonne formule tout de suite et été rentables dès la première année. Pendant les trois premières années, nous avons connu une croissance à trois chiffres.

Nous avons eu des salariés, l’entreprise fonctionnait bien mais… une fois de plus je commençais à m’ennuyer.

Du coup je me suis lancé dans un nouveau projet : un outil technologique destiné à la formation. Nous avons trouvé un incubateur, développé le projet… mais ça a été un échec. Créer une solution qui repose sur une technique que tu ne maîtrises pas, c’est compliqué !

La phase qui a suivi a été difficile. Nous avons dû procéder à des licenciements et surmonter beaucoup de difficultés mais j’ai aussi beaucoup appris et je sais maintenant tout ce que je ne dois pas faire !

Nous avons donc relancé nos activités de formation pour remettre l’entreprise à flot avant de lancer notre vrai projet de cœur : les geeks des chiffres au début de l’année 2019.

 

Pourquoi les Geeks des Chiffres ?

Notre histoire est partie d’une douleur. Lorsque j’étais étudiant, je ne comprenais rien à la compta et j’étais loin d’être le seul dans ce cas… Pourtant il est possible d’expliquer la finance de façon simple et accessible. C’est ce que nous faisons au quotidien.

Avec notre organisme de formation, nous faisions passer notre message mais nous avions un impact limité aux sociétés dans lesquelles nous envoyions nos formateurs. Avec les GdC, nous voulions changer d’échelle et passer nos connaissances au plus grand nombre.

Notre ambition aujourd’hui c’est de faire la meilleure école de gestion financière en ligne jamais créée.

Nous voulons donner un accès à la connaissance et former les gens à la gestion et à la comptabilité même s’ils ne sont pas financiers. Nous considérons que le savoir est fondamental. C’est vraiment une valeur essentielle à mes yeux.

 

Comment est-ce que tu travailles la stratégie de ton entreprise ?

Je sais où je vais, j’ai une vision. Par contre, je ne fais pas de plan stratégique à moyen terme. J’ai essayé et j’ai compris que ça n’était pas pour moi. Aujourd’hui je travaille à très court terme. Mon objectif c’est d’en faire plus chaque jour et de toujours donner le meilleur de moi-même.

Je travaille beaucoup à l’instinct. Je suis très focus, je me fixe des objectifs à court terme et j’exécute.

C’est ce qui nous a permis d’en faire plus en quelques mois avec les Geeks des Chiffres qu’en 4 ans d’entrepreneuriat. Depuis son lancement en début d’année, notre plateforme connaît une croissance soutenue qui se confirme chaque mois.

 

As-tu eu des mentors ou des personnes qui t’ont servi de role model pour t’aider dans ton parcours entrepreneurial ?

Je travaille avec ma femme avec laquelle nous sommes très complémentaires. Elle a un rôle de garde-fou pour moi. Je n’ai pas eu de mentor ou de personne qui m’ait inspiré à l’extérieur.

Nous avons développé NISOP seuls et tout est allé très vite. Je n’ai pas ressenti le besoin d’aller chercher des ressources à l’extérieur. J’ai appris en faisant.

Aujourd’hui les choses ont évolué, j’apprends et je me forme de plus en plus. Je suis un vrai boulimique d’apprentissage et de connaissance. Je m’intéresse aussi beaucoup aux parcours d’entrepreneurs qui ont réussi, je fais de la veille… La mission des Geeks des Chiffres est énorme, je me sens totalement incarné par ce projet et je suis prêt à tout faire pour lui donner vie.

 

Et toi ? Quel serait ton conseil à d’autres entrepreneurs ?

Bouge toi ! Entreprendre ça n’est pas regarder le monde, c’est agir sur le monde.

 

Pour retrouver Nicolas, rendez-vous sur son site lesgeeksdeschiffres.com ou sur sa chaîne Youtube aux 24K abonnés.

 

Envie de booster les résultats de votre entreprise sans travailler plus ? Cliquez ici et découvrez la méthode en 4 étapes développée par Bloomroad pour y parvenir.

Publier un commentaire