juin 2017

Parce que la vie d’entrepreneur n’est pas facile tous les jours et que l’on alterne souvent les moments de joie (d’euphorie ? 😊) et les moments de doutes, j’ai décidé de publier régulièrement sur le blog des interviews d’entrepreneurs qui nous partageront leur expérience, leurs difficultés, leurs réussites et aussi leurs ambitions pour leur entreprise ! Pour commencer cette série d’interviews, j’ai interviewé un confrère : Laurent Soula. Laurent est expert en finance et gestion d’entreprise. Il accompagne des TPE et PME tout au long de leur vie : Création, suivi / développement et reprise d’entreprise. Laurent a donc cette double casquette : d’entrepreneur puisqu’il a créé sa propre entreprise et d’expert du monde de l’entrepreneuriat. J’ai beaucoup apprécié échanger avec Laurent pour sa bonne humeur communicative et sa générosité. Si vous êtes situé du côté de Toulouse ou en région midi Pyrénées

Si vous êtes entrepreneur et que vous souhaitez augmenter vos revenus, il est probable que l’envie d'avoir des revenus passifs vous ait déjà – au moins – effleuré l’esprit. Il faut dire que l’idée de créer un produit d’information qui se vend tout seul et de gagner de l’argent en dormant est extrêmement séduisante, non ? L’idée a tout pour plaire mais il faut savoir qu’avant de dégager de l’argent grâce à vos revenus passifs, il va vous falloir créer un produit de qualité et surtout constituer une communauté engagée. Cela peut prendre des mois… voire des années ! Si le fait de créer de tels produits ne vous tente pas ou que vous n’avez pas encore une communauté qui vous permette de générer des revenus passifs alors je vous propose de découvrir 7 techniques alternatives qui vous donneront des résultats rapides

Lorsque l’on demande à des porteurs de projet ce qui les pousse vers l’entrepreneuriat, les réponses qui reviennent le plus souvent sont : Le désir d’indépendance, la volonté d’affronter de nouveaux défis et la perspective d’un salaire plus élevé. Pourtant chez certains entrepreneurs indépendants que je rencontre, le compte n’y est pas. Pour eux les rêves d’hier ont laissé place à une réalité moins plaisante faite de longues heures de travail pour une rémunération pas toujours à la hauteur (et souvent en dessous de leur ancien salaire). J’ai toujours un pincement au cœur lorsque j’entends un consultant ou un coach me dire : « j’adore ce que je fais, je m’éclate et je suis heureux dans mon travail même si j’ai diminué de moitié ma rémunération » A tous ces indépendants, j’ai envie de crier « NON ! Entreprendre pour gagner moins ça